La justice sociale

C’est en reconnaissant respectueusement la diversité des gens et en agissant de concert qu’on œuvre en faveur de la justice pour toutes et tous au Canada

Si le Canada a été bâti tel qu’il est, c’est grâce aux grandes qualités de personnes variées et à la vision de bien des gens venus des quatre vents qui ont voulu assurer leur avenir en y menant leur vie. Cependant, tout refus de reconnaître véritablement les droits d’une personne donnée ou d’une autre en raison de la couleur de sa peau, de son orientation sexuelle, de son identité sexuelle, du mode d’expression de son orientation ou identité sexuelle, de sa langue, de son âge ou de tout autre motif de discrimination illégitime touche tout le monde en ayant pour effet de perpétuer les inégalités et les divergences systémiques.

Les TUAC Canada (le syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce du Canada), qui constituent l’organisation syndicale la plus progressiste du pays, ont fait le serment de vaincre les obstacles qui empêchent la diversification de la composition du personnel de plusieurs lieux de travail et l’intégration de bien des gens de groupes variés de la population dans la société en général comme dans le milieu de travail en particulier. En effet, sur ce point, c’est le Comité des droits de la personne, de l’équité et de la diversité des TUAC Canada qui est à la tête du mouvement en mettant au point des programmes d’envergure nationale, dont il assure aussi la coordination, dans le but de faire reconnaître ou voir la diversité que présente la main-d’œuvre du pays telle qu’elle est actuellement. Pour ce faire, par exemple, il veille à ce que la convention collective d’un milieu de travail dont le personnel est syndiqué soit rédigée dans la langue principale de ce dernier. De même, sur la Toile, il fait offrir à tous les membres du syndicat des cours leur permettant d’obtenir un certificat en matière de formation syndicale qui comporte une spécialisation dans le domaine des droits de la personne.

La justice sociale est synonyme de lutte en faveur des droits de la personne et la lutte en question vise à faire en sorte que toutes et tous puissent exercer ces droits sans se voir harceler ni intimider. Or, pour qu’on y arrive, la solidarité syndicale est nécessaire et il faut que celle-ci soit profonde. C’est également cette solidarité qui donnera aux gens favorisant la diversité dans le mouvement syndical la possibilité de se faire entendre d’une manière convaincante auprès de la société en général et, ainsi, de veiller à ce que le Canada tout entier réalise les progrès voulus aux points de vue de l’équité et de la justice. Voilà pourquoi il est nécessaire que toutes et tous agissent de concert en vue d’accroître les chances qui s’offrent aux peuples autochtones du pays, aux minorités ethniques ou raciales, aux femmes, aux personnes vivant depuis peu au Canada ainsi qu’aux travailleuses et aux travailleurs en situation précaire. Autrement dit, pour toutes ces raisons, on doit commencer par y sensibiliser les gens au moyen du militantisme de base et de l’action politique.

La justice sociale, c’est l’assurance de l’amélioration de la qualité de la vie dans l’intérêt de tout le monde au Canada, à laquelle toutes et tous peuvent contribuer!

Donc, celles et ceux qui désireraient apporter leur contribution à l’œuvre des TUAC Canada dans le domaine de la justice sociale pourront obtenir de plus amples renseignements à ce sujet en communiquant avec le Service des droits de la personne, de l’équité et de la diversité. À cette fin, précisément, il suffit d’écrire à l’adresse justicesociale@tuac.ca.