L’essentiel :

  • Les familles qui travaillent n’ont pas accès à des places de garde d’enfants abordables et accessibles;

  • Le coût des places existantes ne cesse d’augmenter;

  • La COVID-19 a aggravé la crise de la garde d’enfants en obligeant de nombreux parents à travailler à la maison tout en assumant des responsabilités non rémunérées de garde d’enfants et d’enseignement;

  • Les parents jonglent avec ces tâches tout en faisant face à une perte d’emploi imprévue ou à une réduction du temps de travail;

  • Les femmes ont été particulièrement touchées par la pandémie et ses effets économiques.

Nous avons besoin d’un système universel de garde d’enfants au Canada, et il est temps que le gouvernement fédéral agisse!