Contribuez à combler l’écart salarial entre les sexes dès aujourd’hui

La nouvelle campagne des TUAC Canada ayant pour titre Combler l’écart exhorte les gouvernements provinciaux à s’engager à œuvrer en vue d’éliminer l’écart salarial entre hommes et femmes et à traiter le dossier comme une priorité urgente en matière de droits de la personne.   

L’écart salarial entre les sexes est la différence qui existe entre les salaires ou traitements que  les hommes et les femmes reçoivent dans leur lieu de travail. Au Canada, l’écart salarial entre hommes et femmes est actuellement de 30 %. En outre, par rapport à ce qu’il peut être dans le cas des femmes en général, cet écart salarial serait beaucoup plus défavorable à celles qui n’ont pas la peau blanche, qui sont autochtones, qui souffrent d’un handicap ou qui sont issues de l’immigration.

Le jour où l’on aura complètement comblé l’écart salarial entre les hommes et les femmes, il sera logique et possible d’affirmer haut et fort qu’on reconnaît que le travail des uns et celui des autres ont tout à fait le même mérite et la même valeur.

Or, grâce au mouvement syndical, l’écart salarial entre les deux sexes est déjà considérablement réduit pour les travailleuses syndiquées.

Voici quelques suggestions pour éliminer l’écart salarial entre hommes et femmes :

• Faciliter l’adhésion aux syndicats

En tant que vecteur de promotion de l’égalité, la protection syndicale peut grandement contribuer à combler l’écart salarial entre les sexes. Les femmes syndiquées gagnent en moyenne 6,65 $/heure de plus que les travailleuses non syndiquées. La protection syndicale contribue non seulement à augmenter le salaire des femmes, mais aussi à améliorer l’accès à des emplois à plein temps et plus sûrs, en plus d’accroître le nombre d’heures de travail des  employé(e)s à temps partiel.    

• Adopter des lois instituant l’équité salariale

Seules deux provinces, l’Ontario et le Québec, ont mis en place une législation proactive en matière d’équité salariale qui protège les salarié(e)s des secteurs public et privé. Ces lois obligent les employeurs à prendre des mesures concrètes pour déceler et éliminer toute discrimination salariale.

• Légiférer un salaire suffisant

En tant que syndicat le plus influent du secteur privé, les TUAC Canada exhortent les gouvernements provinciaux du pays à légiférer un salaire suffisant. Une stratégie prévoyant un salaire suffisant, des horaires de travail fiables et de meilleurs préavis contribuera à réduire l’inégalité salariale pour les travailleuses de toutes les catégories. 

• Exiger des horaires de travail fiables et de meilleurs préavis

À l’exception des urgences, on ne devrait pas permettre aux employeurs de modifier les horaires de travail qui sont déjà affichés, sans le consentement des employé(e)s visés. Il importe que le préavis donné par l’employeur soit suffisant pour permettre aux employé(e)s de planifier leur vie de manière à obtenir le maximum d’heures de travail qu’ils souhaitent effectuer.   

Ensemble, nous pouvons exhorter les gouvernements provinciaux à faire en sorte que l’égalité de salaire pour un travail égal devienne une réalité pour toutes les travailleuses du Canada. Envoyez un message à votre chef de gouvernement provincial dès aujourd’hui en vue de mettre fin à l’inégalité salariale entre hommes et femmes.