Les cours sur les droits de la personne au webCampus

Les TUAC Canada ont fermement la volonté de contribuer à faire respecter les droits de la personne en offrant divers moyens qui favorisent l’intégration des membres de la base dans les programmes de leur syndicat. En plus du travail effectué par le Service des droits de la personne, de l’équité et de la diversité, lequel a pour but de veiller à ce que les membres en question se fassent entendre quand il s’agit de fixer les objectifs de l’organisation syndicale en matière d’équité, celle-ci tient justement à faire en sorte que ces membres aient les compétences nécessaires pour se rendre bel et bien utiles tant au sein de leur syndicat qu’en dehors de celui-ci à titre d’allié(e)s efficaces sur le plan de la réalisation du changement.

Dans le but d’appuyer cette initiative, on offre ici une série de cours afin que les membres de l’organisation syndicale puissent approfondir leurs connaissances sur les enjeux les plus récents en matière de droits de la personne. En terminant des cours du webCampus qui portent sur les droits de la personne, on peut se faciliter l’obtention d’un certificat ou d’un diplôme d’études à l’université ou au collège reconnu tout en recevant des certificats au webCampus. Pour commencer à s’instruire en matière de droits de la personne tout en accumulant de précieux crédits d’études, il suffit de cliquer sur les liens menant aux cours en question ci-dessous.

Being Inclusive—LGBTQ (« l’intégration des communautés GLBTBT »)

La raison d’être capitale des organisations syndicales est de se porter à la défense des droits de la personne en général comme des droits des travailleuses et travailleurs en particulier. Il importe de bien faire voir aux gais, aux lesbiennes, aux personnes bisexuelles et aux gens transgenres qui font partie des TUAC Canada qu’ils en sont membres à part entière, et ce, au même titre que les autres travailleuses et travailleurs qui ont choisi d’y adhérer.

Human Rights & Diversity (« les droits de la personne et la diversité »)

Bien qu’il y ait des lois telles que la Charte canadienne des droits et libertés qui permettent à toutes et à tous de vivre ensemble dans la paix, il existe encore des forces qui fomentent les discriminations et la haine. En suivant ce cours, on se penche sur les raisons pour lesquelles certaines personnes cherchent à diviser les gens au lieu de contribuer à faire en sorte que toutes et tous se traitent les uns les autres avec dignité et respect.

Influencing Democracy: Make Your Voice Heard (« comment se faire entendre pour pratiquer réellement la démocratie »)

C’est le peuple du pays qui est à l’origine de l’existence du gouvernement de celui-ci, c’est ce peuple qui le forme et, en définitive, c’est également à ce dernier qu’il incombe de le faire fonctionner. Or, entre autres méthodes que les gens peuvent employer pour veiller à se faire entendre auprès du gouvernement en question, il convient d’exercer sur celui-ci des pressions afin de défendre les causes qui leur tiennent à cœur. Donc, en suivant ce cours, on apprend à faire le nécessaire pour attirer l’attention des politiciennes et politiciens de façon à faire changer les choses.

Making a Difference: Canadian Activism (« comment faire changer les choses en faisant du militantisme au Canada »)

Au Canada, nombreux sont les citoyens et les citoyennes qui ont marqué la vie de la population du pays, et ce, dans bien des domaines tels que la défense des droits de la personne et la préservation de l’environnement. Lorsque les Canadiennes et les Canadiens prennent conscience d’un grand obstacle à surmonter, ils trouvent le courage de se mettre à la tâche dans ce but.

Politics Matter, Women Matter (« l’importance de la politique et l’importance des femmes »)

Il s’agit là d’un cours qui sert d’initiation à la politique canadienne (son fonctionnement) et qui a pour but d’inciter les femmes à s’y engager ou à s’y intéresser de près.

Restoring Human Dignity: The Indigenous Legacy (« rétablissement de la dignité humaine : le passé du pays relativement aux Autochtones »)

Il existe beaucoup de faits dont les Canadiennes et les Canadiens n’entendent généralement pas parler dans les cours d’histoire à l’école. Or, le Canada aurait un lourd passé dans lequel il y a de nombreux événements qui sont soit délibérément occultés, soit tout simplement laissés dans l’oubli à cause de certains préjugés. Il en est particulièrement ainsi dans le cas de l’histoire des peuples autochtones du Canada. Pendant plus d’un siècle, les enfants issus de ces peuples ont été retirés de leur foyer et de leur communauté pour être placés dans des pensionnats où on leur interdisait de parler leur langue. Comme ils étaient séparés de leurs familles respectives, l’immense majorité des survivantes et survivants des pensionnats pour jeunes autochtones ont connu l’abandon et bien d’autres souffrances. Ce sont donc des générations entières formées en tout ou en partie de personnes y ayant vécu et des gens de leurs familles qui, à l’époque actuelle, subissent toujours les effets de la maltraitance sexuelle, mentale ou physique, de la manipulation par la honte et des privations forcées qui s’y pratiquaient.